MEVA a 50 ans – Un pionnier et un précurseur

Plus d’utilité clients : les innovations MEVA révolutionnent le secteur de la construction

Lorsque le jeune Gerhard Dingler décide, il y a 50 ans, de miser sur le secteur de la construction en fondant la DINGLER Baugeräte GmbH & Co. KG, on peut dire qu’il voit juste. En louant et en vendant des grues et des engins de chantier, avec toujours une oreille attentive pour les clients, il détecte vite que le secteur manque cruellement de véritables systèmes de coffrage et se lance : en 1970, il fonde la société MEVA, un acronyme de « Metallverarbeitung » (transformation du métal), et développe des technologies avec un niveau de fiabilité, de modularité et de productivité plus élevé. Aujourd’hui, MEVA est considérée comme une entreprise pionnière de l’industrie du coffrage.

Tout a commencé à Haiterbach, dans le nord de la Forêt-Noire, dans un modeste atelier qui n’a cessé de croître, par le développement important de son infrastructure. PME familiale, spécialisée dans la fabrication de coffrages innovants, MEVA s’est rapidement mise à la recherche de nouveaux marchés qu'elle a trouvés dans le monde entier. Les coffrages et les services de MEVA sont aujourd’hui proposés par 40 sites sur tous les continents. Des équipes de projets internationales travaillent en réseau, avec cohésion et professionnalisme, pour relever tous les défis.

Le coffrage. Juste. Intelligent.
Le premier chapitre de cette success story a débuté il y a cinquante ans. Aujourd’hui, ce sont 600 collaborateurs qui continuent à écrire l’histoire de MEVA : à Haiterbach, le siège social abrite la recherche et le développement, la production, la logistique, l’ingénierie et le service commercial. Fidèle à la devise « Le coffrage. Juste. Intelligent. », MEVA développe des solutions techniquement abouties, faciles à mettre en œuvre, qui permettent de surmonter toutes les difficultés, avec toujours une longueur d’avance en matière de sécurité, de productivité et de fiabilité.

En 2013, Gerhard Dingler a transmis les rênes de l’entreprise à son fils Florian F. Dingler, le propriétaire-dirigeant de la société. La créativité et la passion du métier, qui profitent au client, sont toujours au rendez-vous. MEVA propose une gamme complète de produits, de technologies et de services adaptée à tous les projets de construction – du plus petit au plus grand, des fondations à la tour de grande hauteur, de la banche légère manuportable au coffrage autogrimpant. Le numérique, lui aussi, a fait son entrée sur le chantier. MEVA suit la tendance des processus de travail numérisés et se prépare aux défis de demain en s’associant avec l’entreprise BIM2. Tout en continuant bien sûr à développer et à améliorer le « hardware », c’est-à-dire des coffrages et des systèmes grimpants intelligents et efficients, des tours d’étaiement et des étais tubulaires, des plates-formes de travail et des étaiements...

Grâce à son esprit pionnier, sa créativité, son courage et à sa bonne perception de l’avenir de la construction béton, MEVA a ouvert de nouvelles voies dans l’industrie du coffrage, et ce, dès sa création. Sur la bauma de 1971, le salon phare de la profession, MEVA a d’emblée présenté une innovation qui devait révolutionner le secteur de la construction : le tout premier coffrage manuportable. De nombreuses autres innovations MEVA ont suivi, et sont aujourd’hui devenues des règles de l’art : la serrure de coffrage monobloc (1977), qui permet de solidariser et d’aligner les panneaux de coffrage par quelques frappes au marteau, de laquelle découle aussi le profil creux du cadre, qui lui a permis d’améliorer la stabilité dimensionnelle des coffrages. Ou bien encore le coffrage en aluminium, le tout premier coffrage manuportable pour voiles et pour dalles.

Sauts quantiques et chasseur de coûts
En 1982, c’est le coffrage industriel de grande dimension Mammut, et sa résistance à la poussée du béton frais de 97 kN/m² pour un voile simple sans réservation, qui a fait sensation et changé le marché. Des filiales MEVA ont été ouvertes en
Allemagne et à l’international. En 2000, l’entreprise est passée à la première peau en polypropylène alkus 100 % sans bois : en raison de sa longévité et sa réparabilité, mais aussi pour la maîtrise esthétique des parements en béton, cette peau a marqué une avancée, notamment en nombre de réemplois, par rapport aux peaux en contreplaqué qui gondolent et se rétractent.

Avec l’arrivée du nouveau passage de tige Combi (brevet déposé) sur le coffrage de voiles Mammut XT (2016), avec une résistance à la pression du béton frais de 100 kN/m² sur un voile simple, ainsi que sur le coffrage StarTec XT (2019), d’autres sauts quantiques ont été effectués dans le domaine du coffrage à ancrage unilatéral. MEVA est le seul fabricant à proposer cette innovation qui permet, avec peu de pièces à mettre en œuvre et rien à ajouter, d’ancrer le coffrage par un seul côté avec une tige conique. Intégré dans le cadre, le passage de tige Combi offre à lui seul le choix entre trois méthodes d’ancrage et garantit des gains de temps substantiels lors de la réalisation des travaux de coffrage. Un véritable chasseur de coûts.

Les innovations destinées à améliorer la sécurité, à faciliter la mise en œuvre et la productivité sur les chantiers sont comme un fil rouge dans l’histoire de MEVA. « Aujourd’hui, nous développons les produits dont le client aura besoin demain », explique Gerhard Dingler, le fondateur de MEVA. « Notre objectif est de créer de la valeur ajoutée pour le client. »

MEVA serrure de coffrage

Mammut – coffrage industriel de grande dimension

Mammut XT & StarTec XT

Eine alkus-Vollkunststoffplatte.

La peau coffrante alkus en polypropylène