Construire sur des fondations massives

Le coffrage de voiles Mammut 350 démontre sa force dans le désert d’Atacama

Chiffres et faits

  • Projet
    • Molino Bolas, Mantos Blancos, Chili
  • Maître d’ouvrage
    • Promet Sp.A., Chili
  • Systèmes MEVA
  • Suivi du chantier
    • GFS Global Formwork & Scaffolding, Chili

Au regard de cette quantité, il va sans dire que la société GFS Global Formwork & Scaffolding devait se fier à une technologie de coffrage très robuste en vue de la fourniture du matériel.

Dans la province d’Antofagasta, au nord du Chili, la société Mantos Copper exploite un gisement de minerais de cuivre à ciel ouvert pour produire des concentrés de cuivre. Le réaménagement de la mine Mantos Blancos doit permettre d’augmenter le rendement à 50 000 t par an, et ce, tout en réduisant les coûts d’exploitation.

Les travaux, qui ont consisté à agrandir et à installer des lignes de traitement pour les minerais oxydés et sulfurés et à mettre en place l’installation pour la production des concentrés, sont réalisés par l’entreprise Promet et s’achèveront à la fin de l’année 2020. La pièce maîtresse du projet est la réalisation du broyeur à boulets, un cylindre tournant autour d’un axe pour broyer le minerai extrait de la mine. Le bâtiment hébergeant le broyeur mesure 28,50 m de long, 17,20 m de large, jusqu’à 14,00 m de haut – et repose sur d’imposantes fondations de 2,80 m d’épaisseur. En raison des classifications sismiques, de la masse de la construction, ainsi que des charges dynamiques résultant du fonctionnement du broyeur, il a été nécessaire de transporter plus de 1400 m³ de béton dans un laps de temps de 40 heures dans le désert hyperaride de l’Atacama. Au regard de cette quantité, il va sans dire que la société GFS Global Formwork & Scaffolding devait se fier à une technologie de coffrage très robuste en vue de la fourniture du matériel. Des banches de 300 cm de haut de la gamme Mammut de MEVA, un coffrage vertical pour applications industrielles avec des pressions de béton jusqu’à 100 kN/m², ont ainsi été mises en œuvre sur le chantier.

En tant que spécialiste des chantiers XXL, GFS a dirigé l’entreprise de construction Promet Sp.A. vers une solution de construction à la fois sûre et pratique. Pour assurer la stabilité des panneaux Mammut contre la poussée hydrostatique du béton, le fournisseur de coffrages a misé, outre les étais tire-pousse posés sur l’extérieur, sur le dimensionnement et la mise en place d’ancrages spécifiques. La résistance en traction des tiges filetées doubles, qui ont été fixées par l’extérieur à l’aide de vis, a assuré la stabilité du coffrage. Le client a également été conseillé par GFS pour le calcul de la vitesse de bétonnage, le contrôle des joints froids ainsi que la préparation des joints de construction.

Le système de coffrage Mammut 350 est particulièrement important pour le fournisseur GFS. « Avec des panneaux mesurant jusqu’à 3,50 x 2,50 m, c’est de loin le plus grand du marché chilien et il n’y a que très peu d’accessoires à mettre en œuvre par mètre carré, ce qui permet d’augmenter sensiblement la productivité », explique Rodrigo Muñoz, le directeur général de GFS. Quant à la peau en polypropylène alkus, durable, facile à nettoyer et réparable, elle a particulièrement séduit le partenaire de MEVA au Chili. Après la réalisation des fondations, le coffrage Mammut a été mis en œuvre sur les rotations suivantes et a ainsi été, au sens strict du terme, « l’élément clé de la réussite » lors de la construction de cet ouvrage dans le désert d’Atacama.