Zeichnung einer Baustelle

Une piste de ski sur le toit

Situé dans la partie orientale des collines de Buda, non loin de la capitale hongroise Budapest, Normafa est un lieu de villégiature très prisé.

Chiffres et faits

  • Projet
    • Centre de sport et de détente, Budapest (HUN)
  • Entreprise de construction
    • Archibona Kft. et CLC-Construct Kft.
  • Systèmes MEVA
  • Suivi du chantier
    • MEVA Zsalurendszerek Zrt., Budapest, Hongrie
Arbeiter auf einer Baustelle beim Aufbau einer Bewehrung

Un centre sportif fondu dans la montagne

Situé dans la partie orientale des collines de Buda, non loin de la capitale hongroise Budapest, Normafa est un lieu de villégiature très prisé. De par sa situation géographique, la région est réputée pour ses activités sportives hivernales. Et pour ceux qui souhaitent simplement se ressourcer, sans s’adonner forcément aux plaisirs de la glisse, le site propose également un nouvel espace de sport et de détente.

Situé à proximité d’une villa centenaire de style art nouveau, le nouveau centre se fond, de par sa forme, dans le paysage. Construit à flanc de colline, le centre de sport et de détente comportera plusieurs étages en sous-sol. 

Réservoir d’eau souterrain
Sous la terre se trouve d’abord le sous-sol avec une superficie totale de 2000 m². Celui-ci fait office de bassin de récupération des eaux pluviales et servira par la suite à alimenter, si besoin, les canons à neige pour permettre une ouverture continue des pistes de ski. L’exigence constructive est ainsi claire : il faut des murs parfaitement étanches. Voilà pourquoi les voiles extérieurs ont été serrés par les deux côtés, avec des manchons étanches à l’intérieur du coffrage. Une tige filetée doit pour cela être vissée par chaque côté dans le manchon étanche, un élément destiné à être noyé dans le béton. Pour que le passage de tige soit bien étanche, le manchon étanche doit toujours être mis en place avec deux petites entretoises et quatre cônes d’entretoise (voir graphique ci-dessous). 

Coffrage une face avec STB 450
Le bâtiment de 100 m de long dispose de trois annexes, également construites à flanc de colline. En plus du bassin de récupération des eaux de pluie, d’autres étages sont ainsi également partiellement enterrés. Les fondations de chaque ouvrage sont de plus à des hauteurs différentes. Les dénivelés entre les différents radiers ont été bétonnés contre terre avec la ferme de butonnage STB 450. Lors d’un coulage contre terre, la pression exercée par le béton frais sur la surface coffrante est entièrement reprise par les fermes de butonnage et ainsi transmise aux fondations. Les voiles hors-sol réalisés plus tard ont ensuite été serrés par les deux côtés. Ces voiles ont été exécutés avec le coffrage de voiles Mammut 350, ce qui – grâce à des panneaux de grande dimension (jusqu’à 8,75 m²) avec une résistance à la pression du béton frais de 100 kN/m² – a permis d’accélérer le chantier en coulant de grands linéaires de voiles.

Des charges faites de terre et de neige
Le bassin de récupération des eaux pluviales à proprement dit est entièrement sous terre. Une piste de ski pour débutants sera ensuite aménagée au-dessus du bassin le bassin. Cette particularité technique a été prise en compte dès la phase de conception et de planification : la structure a été calculée pour résister à une couche de terre de 30 cm d’épaisseur, au poids du manteau neigeux, sans omettre les skieurs évidemment. La dalle du sous-sol est supportée par des poteaux circulaires espacés de 5 m, de manière à ce que la dalle de 25 cm d’épaisseur puisse reprendre la charge d’exploitation préalablement définie. Ces poteaux circulaires de 30 cm de diamètre ont été réalisés avec le coffrage de poteaux circulaires Circo de MEVA.

Des dalles avec une inclinaison de 25°
De par sa forme, le nouveau bâtiment perché à flanc de colline devait globalement se fondre dans le paysage. Voilà pourquoi certaines dalles de toiture, notamment au niveau de la piste de ski, ont été réalisées avec une inclinaison de 25°. Certains étages disparaissent ainsi sous terre, ce qui permet d’offrir plus d’espace aux skieurs. Le coffrage de dalles MevaFlex mis en œuvre a été supporté par les étais de chantier EuMax. Extensibles de 90 cm à 550 cm, les étais de chantier MEVA s’adaptent facilement aux différences de hauteur, ce qui a permis, une fois encore, de répondre à tous les besoins du chantier. 

Zeichnung einer Schalungsmethode mit Wassersperre und Druckkonus mit französischem Text